Nous découvrons maintenant qu’il y a, à proximité de cette première parcelle, une autre  parcelle de promesses qu’il s’agit de nous approprier. Elle concerne le Saint-Esprit et la certitude de la foi que nous donne celui-ci, selon Romains 8,16 : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. »

Cette confirmation intérieure, qui peut être accompagnée de joie et de paix, nous l’expérimentons souvent après avoir prié spécifiquement pour recevoir le Saint-Esprit – ou avoir demandé à d’autres de prier pour nous à ce sujet. Nous ferons par la suite l’expérience concrète de bien d’autres promesses en relation avec le Saint-Esprit, mais il se peut que Jésus nous dirige d’abord vers une autre parcelle de promesses’ appelée bénédictions découlant du pardon. Pour nous approprier ces promesses de bénédiction de Dieu, nous avons à nous décharger en pardonnant volontairement à des personnes qui nous ont fait du tort (Matthieu 6,14-15) ou en déposant par la prière, au pied de la croix de Jésus, notre culpabilité et nos fautes (1 Jean 1,9). D’autres parcelles de promesses en lien avec la prière (Psaumes 50,23 ; Philippiens 4,6-7 et bien d’autres) sont encore à conquérir.

Faisons également l’expérience concrète des effets puissants et bénéfiques qu’ont l’expression de notre reconnaissance envers Dieu, le fait de renoncer à se faire du souci, l’adresse de demandes spécifiques à Dieu, l’intercession en faveur d’autrui et le fait de bénir les autres. Nous apprenons ainsi progressivement à connaître toute l’étendue du Pays des promesses et nous nous approprions une parcelle de promesses après l’autre (cf. Jean 1,16).

Source: https://la-bible.info/