J’ai grandi dans une famille chrétienne, j’ai toujours entendu parler de Dieu. En rentrant de l’école je pouvais avoir de très longues discussions sur qui est Dieu avec ma grand-mère. Je savais qu’il était un grand Dieu.
Oui je savais qui il était, sans pour autant me rendre compte de ce qu’il était vraiment capable de faire. Je savais qu’il veillait sur moi et ma famille mais ça s’arrêtait là.
Mes parents, ma sœur et moi allions au temple de temps en temps car il le fallait et nous en étions conscient mais nous n’étions pas pleinement en sa présence. Nous savions que notre devoir était de remercier Dieu d’être là dans nos vies mais nous n’avions pas cette relation que nous pouvons avoir avec Dieu. Moi j’estimais que je n’étais pas digne de recevoir tout ce que Dieu pouvait me donner.

Puis en 2015, avec ma famille nous avons décidé d’aller au temple tous les dimanches, de nous consacrer pleinement à notre foi, une relation entre Dieu et nous était entrain de s’installer. Nous commencions à ressentir sa présence.

Sauf qu’à la fin de l’année 2015 on m’a apprit que j’étais atteinte de la Sclérose en plaques, une maladie incurable. C’était une épreuve très difficile à traverser, les médecins étaient pessimistes, ils me démotivaient. Certaines personnes me disaient si Dieu est si grand pourquoi a t-il laissé cette maladie te toucher ? Mais Dieu n’a jamais été aussi présent dans nos vies que pendant toute cette période, il ne m’a jamais abandonné, il m’a accompagné dans toutes ces épreuves, il m’a montré des miracles qu’il pouvait faire sur d’autres. Il a remis debout un homme dans mon entourage à qui on avait donné 24h, il m’a montré qu’il était toujours là et que mon miracle allait venir. Et je réponds à toutes ces personnes qui me disent pourquoi a t-il laissé ça arriver que je suis déjà guérie par les meurtrissures du seigneur Jésus et que Dieu a donné son fils unique pour nous. Il a déjà tout accomplit à la croix pour nous.

Il y a 6 mois les médecins ont voulu me faire repasser des tests estimant que mon état avait empiré et qu’il fallait très certainement augmenter mon traitement. Ils ont prit un mois pour me donner le résultat qui était  » aucune évolution de la maladie, aucune apparition de nouvelles plaques « . Ils voulaient me condamner mais Dieu a agit une fois de plus et a montré à ces médecins qu’ils avaient tort.

Aujourd’hui je vis correctement avec cette maladie. Il m’arrive d’avoir des crises, mais toujours supportables et courtes. Et j’attends mon miracle, car Dieu tient ses promesses, il est là pour moi et je sais que je suis déjà guérie. Et je serai un témoignage vivant que Dieu peut soigner des maladies même incurables.

Il ne faut jamais perdre espoir quand Dieu fait parti de nos vies car il est là et jamais il ne nous lâche la main. Il faut juste être patient car notre temps n’est pas celui du Seigneur.

 

Andréa, 20 ans